Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Classe Kirov (croiseur nucléaire)

, par

Histoire

Les croiseurs à propulsion nucléaire (CGN, selon la liste des codes des immatriculations des navires de l’US Navy) de la classe Kirov ou Projet 1144 sont les plus grands et les plus puissants mis en service en Union des républiques socialistes soviétiques et aujourd’hui encore en Russie.

Histoire

Le premier exemplaire, le Kirov est mis à l’eau en 1977 puis est rejoint par deux autres navires vers la fin des années 1980 et le dernier en 1998. Ces « tueurs de porte-avions »1 disposent de systèmes d’armes légèrement différents les uns des autres. On prévoyait d’en construire cinq, mais le dernier fut laissé à l’état de projet.

Après la chute de l’URSS, la situation économique ne permettait plus de maintenir en service l’ensemble de cette classe, la plus puissante de navires de surfaces construits dans cet État mais également coûteux à l’entretien. Un seul était en service actif dans les années 2000 :

le Pierre le Grand (Piotr Velikiï, ex-Youri Andropov) qui fut le dernier à entrer en service est actuellement le navire-amiral de la flotte du Nord,
l’Amiral Ouvhakov (ex-Kirov), mis en réserve dès 1990 suite à un accident, a été démantelé en 2003 ;
l’Amiral Lazarev (ex-Frounze) a été désarmé en juillet 1999 ;
l’Amiral Nakhimov (ex-Kalinine) est à quai à Severodvinsk depuis 1999 faute d’entretien de ses réacteurs nucléaires. En 2008, plusieurs sources indiquent que ce dernier serait remis en service en 20122, mais finalement, c’est le 13 juin 2013 qu’un contrat d’un montant de 50 milliards de roubles (1,1 milliard d’euros) pour sa modernisation est signé pour une remise en service vers 2018. On annonce que 70 % des équipements du croiseur doivent être démontés et remplacés.

À noter qu’un navire collecteur de renseignements servant de centre de commandement basé sur la même coque, le SSV-33 Oural , a été en service de 1989 à 2001.

Armement

La plupart des armes se trouvent vers l’avant du navire, ce qui laisse de la place à la poupe pour installer le hangar à hélicoptères sous le pont. Ces derniers servent à la lutte anti-sous-marine et au guidage des missiles 3M45 du système P-700 Granit (code OTAN : SS-N-19 Shipwreck). Ces missiles (au nombre de 20) sont les armes principales des Kirov, ils disposent d’une vitesse de Mach 2,5 et sont disposés sous le pont dans des conteneurs inclinés à 45°. Le système de défense antiaérienne est un S-300F doté du missile surface-air 5V55R (code OTAN : SA-N-19 Grumble) (12 systèmes de lancement vertical de 8 missiles chacun). Ces missiles sont d’une longueur d’environ 7 m et disposent d’une portée de 10-100 km et une altitude maximale de 30 km, ils sont capables de détruire des missiles de croisière. La défense antiaérienne rapprochée est assurée par le système Osa-M et son missile 9M33 (code OTAN : S-N-4 Gecko) et des canons de 30 et 100 mm. Enfin, pour la lutte anti-sous-marine, les Ka-25 et Ka-27 armés de torpilles sont aidés par les missiles 85R (code OTAN : SS-N-14 Silex) et des torpilles de 533 mm.

En 2013, pour la remise en service annoncé en 2018 de l’Amiral Nakhimov, on spécule l’armement suivant :

30x8 missiles anti-missiles « Polyment-Redut » (S-400/S-500)
8x8 missiles anti-missiles « Morphée » (courte portée)
1 pièce d’artillerie A190 de calibre 100 mm 4
4 canons de défense anti-aérienne AK-630
1 système Puma 02 (version de l’AK-630)
4x4 lance-torpilles de calibre 324 mm anti-sous-marins/anti-torpilles "Paket-NK"5
30 x 8 système de lancement verticaux UKSK6

Emplois/capacités

Les Kirov disposent de systèmes avancés qui leur permettent de jouer le rôle de navires de commandement, d’accompagner l’Amiral Kouznetsov ou les futurs porte-avions russes, ou agir indépendamment.

Caractéristiques techniques


Type Croiseurs à propulsion nucléaire (CGN)
Longueur
248,0 m
Maître-bau 28,0 m
Tirant d’eau 8,8 m
Déplacement 22 000 tonnes (standard) 28 000 tonnes (à pleine charge)
Propulsion hybride : 2 réacteurs et chaudières classiques
Puissance 150 000 ch (111 885 kW)
Vitesse 32 nœuds

Caractéristiques militaires

Aéronefs 3 hélicoptères de lutte anti-sous-marine/guidage de missiles Ka-25 Hormone et Ka-27 Helix
Rayon d’action presque illimité du fait de la propulsion hybride nucléaire
Équipage 800 hommes


source wikipedia

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.