Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Belvèdére : Tenir coûte que coûte

, par

L’angoisse est grande pour le commandant Gandoët qui n’a plus ni droite, ni gauche, et tient toujours au Belvédère. Il va se concerter avec le commandant Bacqué et les deux hommes décident de tenir tout de même. Le bataillon Bacqué remplace le bataillon Berne et Gandoët ordonne à Jordy qui déborde sur le 862 de se replier par échelon sur 682.

Notre artillerie réagit alors violemment sur O 2. Dans la vallée, la situation dans l’Olivella paraît meilleure. Une compagnie du 3e tirailleurs et une du 7e achèvent d’y déloger les Allemands et ce qui reste du 4’ tunisiens resserre son investissement aux pieds du Belvédère et du col Abate. Des ravitaillements seront acheminés dans la nuit, et Monsabert. conscient de la mission qui lui incombe et de la solidarité qui doit régner dans les combats. décrète qu’à présent il faudra se défendre en attaquant, en même temps qu’il hâte l’intervention de ses autres régiments.

Déjà le bataillon Rocquigny du 3e tirailleurs est à pied d’oeuvre pour soulager Gandoët, ainsi que le bataillon Péponnet du 7e tirailleurs qui s’est mis lui-même aux ordres de Bacqué.

du côté de la cote 700. Les choses vont mieux du fait du ravitaillement et des renforts.
Deux nuits angoissées se passent et la 11e compagnie, aidée par une compagnie du 3eme tirailleurs, parvient à prendre pied sur le mamelon sans nom et le rebord de la cote 862.

Mais, à gauche, la 7e compagnie de Tixier, le bataillon Péponnet du 7e tirailleurs algériens, les capitaines Carré et Lartigau du 1er bataillon du 4e R.T.T. (commandant Bacqué) n’arriveront qu’à s’accrocher sur les pentes des cotes 771 et 721, sans cesse repoussés par les contre-attaques allemandes toujours aussi furieuses.

Monsabert adjure ses subordonnés de reprendre l’attaque, le 30 janvier au matin. Il importe en effet de soulager le 2e C.A. U.S. qui va enfin s’efforcer de déboucher dans la plaine, et par conséquent tenter de réoccuper 0 2 (cote 915).

Dans la soirée du 29, j’avais moi-même écrit au général Clark la lettre suivante, tant j’étais indigné de voir que la 3eme D.I.A. avait rempli, au prix d’efforts inouïs et de pertes importantes, la mission qu’on lui avait confiée alors que la 34eme D.I. U.S. n’avait pas encore pu prendre pied sur les hauteurs sud-ouest de Cairo.

Aussi, écrivais-je au général Clark :
« Si demain la 34 D.I. U.S. réussit à mordre dans la position ennemie, comme les renseignements qui viennent de m’être communiqués en fin de journée permettent de l’espérer, et à occuper ses objectifs, la situation de la 3e D.I.A. se trouvera considérablement améliorée.
« Mais, si la 34e D.I. U.S. reste sur ses positions actuelles, je me verrai obligé de ramener au plus tôt la 3’ D.I.A. à l’est de la route Atina-San Elia.

« Il ne m’est pas possible, en effet, de demander à la division algérienne un effort plus grand que celui qu’elle vient de fournir pendant ces quatre derniers jours et je ne veux pas prendre le risque de la laisser isolée en flèche sur le Belvédère.

Je ne dispose pas des réserves nécessaires pour alimenter sur le Belvédère une bataille défensive qui serait sans nul doute très coûteuse, cette position étant dominée et ceinturée par les feux ennemis et je ne puis la ravitailler tant que la route Cairo-Terelle ne peut pas être utilisée. »


sources mensuel Connaissance de l’Histoire 1977 1982 Hachette

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.