Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Bataille du Rio de la Plata

, par

La bataille du Rio de la Plata 13 décembre 1939 fut la première bataille navale importante de la Seconde Guerre mondiale, qui se termina par le sabordage du cuirassé de poche allemand Amiral Graf von Spee après une campagne de trois mois contre les navires marchands britanniques dans l’océan Atlantique.

L’Amiral Graf von Spee suite aux attaques menées contre les navires marchands qui permettaient à l’Angleterre de survivre est recherchée par toute la Home fleet avec un seul but, le couler. Le reich ne possédant pas de port où se ravitailler le navire alla en Uruguay dans la baie du Rio Plata. Les anglais au courant firent circuler le bruit que la Home fleet attendait l’Amiral Graf von Spee à la sortie de la baie. Mais cette information était fausse et avait 2 buts -que le croiseur reste cloitré au fond la baie en attendant que la "home fleet" à court de carburant parte -avoir le temps d’ameuter tous les navires anglais possibles. Puis une seconde rumeur dit que la home fleet était partie. Ainsi le cuirassé appareilla mais à la sortie de la baie rencontra la Home Fleet. L’escadre du Royaume-Uni comprenait le croiseur lourd HMS Exeter (3 tourelles (2 × 203 mm), 6 tourelles (2 × 102 mm), des batteries de 32 mm, 1 hydravion) et les croiseurs légers HMS Ajax etHMS Achilles, qui engagèrent le combat avec le navire allemand (2 tourelles (3 × 280 mm), 8 tourelles (1 × 132 mm), des batteries de 64 et 32 mm, 2 hydravions). La flotte britannique s’était avant le contact divisée en deux groupes,l’Exeter s’était dissimulé derrière un écran de fumée et arrivé à bonne distance lança ses obus éclairants pour encadrer le Graf Spee. Celui-ci se rendit aussitôt compte qu’il avait un autre combat à livrer à la première salve d’obus lancée par l’Exeter. La seule faiblesse du cuirassé allemand résidait dans son faible armement mal distribué (deux uniques tourelles triples de 280 mm), qui ne lui permettait pas de livrer bataille à de trop nombreuses cibles en même temps. Langsdorff commit là une seconde erreur de jugement en concentrant le feu sur l’Exeternégligeant les croiseurs légers qui en profitèrent pour se rapprocher.

Il s’acharna sur le bâtiment amiral britannique tant et si bien que les croiseurs légers arrivèrent à portée de torpilles du cuirassé. Cependant, une fois lancées, les torpilles ratèrent la cible ; Langsdorff comprenant sa méprise changea son fusil d’épaule et riposta violemment sur l’Ajaxqui fut sérieusement endommagé, mais 2865
s’était rapproché à moins de 5 000 mètres, ce qui rendait les tourelles principales du cuirassé inopérantes, il se retourna de nouveau sur l’Exeter, dont un gros obus de 203 mm venait de percer sa coque au-dessus de la flottaison. Un déluge de feu s’abattit sur l’Exeter qui perdit deux de ses trois tourelles principales, réduites au silence par des bordées d’obus de 280 mm.

L’Exeter dut quitter le théâtre des opérations brusquement pour ne pas sombrer tant il était endommagé, cependant avant de partir il lança ses torpilles sur le Graf Spee : une seule atteignit son objectif, en plein centre, là où le blindage était le plus épais, ce qui causa quelques dégâts minimes ; en revanche un dernier obus de 203 mm balaya le pont supérieur du Graf Spee, causant de nombreuses victimes.

L’Exeter hors d’état de poursuivre le combat, l’Achilles et l’Ajaxdurent se retirer à leur tour, à court de torpilles, leur armement étant insuffisant. Langsdorff mit le cap sur le port de Montevideo.

L’amirauté britannique n’avait que le croiseur lourd HMS Cumberland disponible, venu des îles Malouines, mais fit croire que le porte-avions Ark Royal et le croiseur de bataille Renown arrivaient.

Langsdorff choisit de saborder le navire pour épargner son équipage, qui partit pour Buenos Aires, et lui même se suicida.

Les prisonniers pris par le Graf Spee et placés dans le navire de ravitaillement Altmark furent libérés par un commando du destroyer britannique HMS Cossack dans le Jøssingfjord, dans les eaux neutres


sources wikipedia

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.