Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Avec tous les moyens disponibles

, par

L’évacuation de l’armée côtière soviétique s’effectua dans des conditions très difficiles. Du fait que les forces de l’armée Rouge devaient repousser les attaques frontales allemandes, les points d’embarquement se trouvaient constamment soumis au feu de l’ennemi. En outre, le commandement de l’armée ne disposait d’aucun moyen de protéger ces points de l’action de la Luftwaffe. Pour l’évacuation, on mobilisa tous les moyens disponibles (dragueurs de mines, patrouilleurs, sous-marins et avions). Mais c’était encore insuffisant pour pouvoir mettre tout le monde en sûreté. Certains défenseurs réussirent à se frayer un passage jusqu’aux montagnes où, groupés en détachements de partisans, ils continuèrent à combattre.
La défense de Sébastopol — elle avait duré deux cent cinquante jours — s’achevait donc par une évacuation. Toutefois, elle allait rester célèbre dans l’histoire comme exemple sans précédent d’héroïsme collectif aussi bien que d’esprit de sacrifice individuel. La lutte longue et obstinée des défenseurs de Sébastopol et les pertes énormes qu’ils infligèrent à l’ennemi bouleversèrent les projets du haut commandement allemand. Sébastopol immobilisa un nombre important d’unités allemandes pendant l’automne de 1941, ce qui contribua à faire échouer le plan allemand de conquête du Caucase. Pendant la contre-offensive soviétique de Rostov, en novembre 1941, les Allemands se trouvèrent empêchés de renforcer la I" armée blindée par des éléments prélevés sur la XI’ armée. Et au printemps ainsi qu’au commencement de l’été de 1942, ils ne purent pas davantage employer cette XI’ armée dans leur offensive contre l’aile méridionale du front soviétique. La XI’ armée ne fut finalement disponible qu’au début de juillet mais le siège de Sébastopol l’avait saignée à blanc et elle avait besoin de renforts et d’un long repos.
La lutte courageuse de la garnison de Sébastopol fut, pour l’armée Rouge tout entière et pour le peuple soviétique, un bel exemple d’héroïsme.


Colonel Vassili Morozov Historia magazine 1968

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.