Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Apaches (Amérique)

, par

Les Apaches sont un ensemble de tribus indiennes d’Amérique du Nord vivant dans le sud-ouest des États-Unis et partageant la même langue. Les Navajos parlent une langue très proche.

Nomades et chasseurs, farouches guerriers attaquant les peuples cultivateurs et s’opposant plus tard aux colons espagnols, puis aux Mexicains et aux Américains, ils furent finalement vaincus et décimés par ces derniers à la fin du XIXe siècle et leurs quelques descendants vivent aujourd’hui dans des réserves.

Lorsqu’ils dansaient, les Apaches revêtaient des costumes symbolisant les Esprits de la montagne. Ils guérissaient les malades en éloignant le mauvais sort. Ils se paraient de peintures corporelles, de jupes, de masques aux couleurs sombres. Les Apaches reconnaissaient de nombreux hôtes surnaturels mais croyaient en une divinité suprême nommée YASUN.

Leurs chefs les plus célèbres étaient Cochise et Geronimo.

Les Apaches et les Espagnols

Dans les mémoires de l’expédition du conquistador Francisco Vásquez de Coronado (XVIe siècle), on trouve une description des Apaches : « Ces Indiens tirent leur subsistance du bison car ils ne cultivent pas le maïs. Avec sa peau, ils font leurs maisons ; avec sa peau, ils s’habillent, se chaussent et tressent des cordes. Ils se servent de sa toison en guise de laine. Avec ses tendons, ils font du fil qui leur sert à coudre leurs vêtements et leurs tentes [...] »

Durant la première moitié du XVIIIe siècle, les pionniers espagnols essaient d’étendre leur territoire au nord, mais sont empêchés par les tribus Tohono O’odham et apache. Mexico ordonne que l’on extermine ces derniers dès 1784 : il s’agit de massacrer tout Apache de plus de sept ans. Le gouverneur Juan de Bautista œuvre pour rapprocher les Commanches et les Utes, afin de détourner leur force contre les Apaches. Il distribue à chaque guerrier commanche une carte sur laquelle il pourra noter chaque Apache tué.

La déportation dans les réserves

En 1872, après avoir résisté à l’envahisseur, un traité de paix est signé entre Tom Jeffords (Broussard remarquable qui devint en 1870, au cours d’une cérémonie sacreé, le Frère de sang du chef Cochise), le chef Cochise et le général Olivier O.Howard.

Suite au traité de paix, 2 500 Apaches sont déportés dans la réserve Chiricahua (8 000 Km² au cœur du pays apache).

1 500 Apaches (l’autre millier ayant "disparu") seront à nouveau déportés en 1876 dans la réserve de San Carlos.

Parmi ces déportés, Tahza, chef héréditaire de clan, fils ainé du chef Cochise et père de Niño Cochise, s’arrange pour que son propre clan de 38 personnes disparaisse en route.

Parmi ces personnes se trouve Nod-Ah-Sti, sa femme (surnommée affectueusement Niome par Thomas Jefford), Niño Cochise son fils et Dee-O-Deet le chamane. Ils ne figurèrent jamais plus sur les registre d’une réserve. Ils ne furent donc pas non plus tatoués. Ils se surnommèrent les "sans nom".

Thaza mourut deux mois plus tard d’une pneumonie alors qu’il se rendait à Washington pour un entretien avec le président Grant. Lorsque la nouvelle parvint à la réserve de San Carlos, Naiche, le plus jeune des fils de Cochise s’enfuit pour prendre le sentier de la guerre. Ce fut le début des "guerres de Géronimo" qui ne devait prendre fin qu’en septembre 1886.

Le reste des "sans noms" dont le chef était désormais Niño Cochise vivèrent cachés mais libres pendant plus de 40 ans dans les montagnes du Sonora dans un lieu qui s’appelait Pa-Gotzin-Kay !!![3]

Le mythe Apache

Leur réputation de bravoure et de violence a inspiré de nombreux films, et on a donné leur nom aux jeunes voyous de Paris du début du XXe siècle, à un modèle d’hélicoptère de combat, etc. (voir Apache). Les Apaches sont avant tout des guerriers nomades, placés sous la direction d’un chef ; la plupart vit dans des huttes construites par les femmes à l’aide de perches en saule reliées avec des fibres tirées du yucca. Elles sont recouvertes de buissons ou de chaume en été, de peaux en hiver. Les Apaches portent un vêtement en cuir, des mocassins hauts, des bijoux et parfois des plumes d’aigle.


sources wikipedia

Messages et commentaires

  • bonjour,je m’appelle freddy WILLMANN,je suis reconstitutionniste sur le thème du far west deuxieme moitié du 19 ème siècle.
    j’habite en Alsace et j’organise des campements "old West dans un endroit qui s’appelle FORT DEADWOOD.je suis toujours à la recherche de documentations et je suis tombé sur votre forum.
    j’ai aussi creé un site sur lequel j’ecris des histoires de la vie dans l’ouest americain. www.macleanstory.fr si vous vous voulez y jeter un coup d’oeil,mettez du son toutes les pages ont un fond musical.au plaisir de vous lire,Mac.

    Répondre à ce message

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.