Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

Amiral Kouznetsov

, par

L’Amiral Kouznetsov, « Amiral de la flotte de l’Union soviétique Kouznetsov » (initialement nommé Tbilissi puis Leonid Brejnev), est un porte-avions servant comme navire amiral de la marine russe. Il avait été commandé à l’origine par la marine soviétique et était prévu pour être le bateau de file de la classe Kouznetsov (également connue sous le nom de projet 1143, classe Riga, ou classe Brejnev) mais le seul autre bateau de sa classe, Varyag, n’a jamais été mis en service actif et a été vendu à la République populaire de Chine par l’Ukraine. Le Kouznetsov a été baptisé du nom de l’amiral de la flotte d’Union soviétique Nikolaï Gerassimovitch Kouznetsov.

Caractéristiques


Commandé
3 mars 1981
Quille posée 22 février 1983
Lancement 5 décembre 1985
Armé 21 janvier 1991, opérationnel en 1995
Statut En service

Caractéristiques techniques


Type
Porte-avions
Longueur 302 m
Maître-bau 73 m
Tirant d’eau 11 m
Déplacement 43 000 t à vide, 53 000-55 000 t standard, 66 600-67 500 t en pleine charge
Vitesse 32 nœuds

Caractéristiques militaires


Aéronefs
41-52 qui se décomposent généralement ainsi :

Avions :
12 chasseurs Soukhoï Su-33
5 Soukhoï Su-25UTG/UBP aircraft

hélicoptères :
4 Kamov Ka-27LD32
18 Kamov Ka-27PLO
2 Kamov Ka-27S

Rayon d’action 7 100 km à 32 nœuds

Autres caractéristiques

Équipage 1 960 hommes, 626 pour le groupe aérien
Chantier naval Chantiers navals de la mer Noire, Nikolaïev
Port d’attache Severomorsk

Conception de la classe

Le Kouznetsov et son seul sister-ship, le Varyag ont été conçus au chantier de Nosenko, à Nikolaïev en Ukraine. Le Varyag, n’ayant été achevé qu’à 70 % en 1993 — année de suspension des travaux de construction —, a été vendu à une firme chinoise de Macao en juin 2000 (officiellement pour être transformé en casino flottant) ; la Turquie s’étant un long moment opposée à son passage dans les détroits du Bosphore et des Dardanelles pour des raisons de sécurité nautiques, il n’est finalement arrivé en Chine à Dalian que le 3 mars 2002 après 627 jours de transit ; il est complété pour être le premier porte-avions pour la marine chinoise, d’abord sous le nom de Shi Lang puis finalement Liaoning à sa mise en service.

Aéronefs

Avions :

12 Su-33 ou Su-25TM/ Su-39.

Des missions d’appui au sol sont effectuées par les Su-25TM / Su-39 1,2,3. Et les mission d’interception aérien son effectué par les Su-33 et bientôt des MiG-29K.

24 monoplaces Su-33 et et 1 biplace Su-33UB ont été livrés en 1993-94, cette flotte devrait être remplacée par 24 Mig-29k entre 2013 et 2015.

Hélicoptères :

4 Kamov Ka-27 LD32
18 Kamov Ka-27 PLO
2 Kamov Ka-27 S.

Armement

Canons :
8 canons K-630 AA (6×30 mm, 6 000 coups/min/unité de tir, 24 000 coups) ;
8 CADS-1 Système de défense rapprochée (CIWS) - (2 × 30 mm Gatling AA plus 16 SA-19 Grisom|3K87 Kortik SAM) ;
Kashtan CIWS système de canon et de missile (256 missiles, 48 000 coups ; portée : 0,5 à 1,5 km)
missiles :
12 P-700 Granit SSM ;
18 × 8-cell 3K95 Kinzhal SAM VLS (192 missiles à lancement vertical ; 1 missile toutes les 3 secondes) ;
lutte anti-sous-marine :
2 RBU-12000 UDAV-1 ASW lance-roquettes (60 roquettes).

En 2014, revenant d’une mission en Atlantique Nod, le groupe aéronaval du Kouznetsov a pris une route inhabituelle pour rentrer à son port d’attache, passant par la Manche et juste en limite de la zone économique exclusive des Pays-Bas.

Le navire devrait voir ses capacités aéronautiques s’accroître à l’avenir avec une dotation de 24 avions de combat Mig-29k Fulkrum.

Varyag

Le porte-avions Varyag (sister ship du Kouznetsov), dont la construction fut suspendue en 1993 alors que 70 % du navire était achevé, a été racheté au début des années 2000 par la Chine pour être officiellement transformé en casino flottant. Renommé Shi Lang , il est en travaux dans les chantiers de Dalian (Chine) dans les années 2000. Repeint aux couleurs des navires de la marine chinoise, sa première sortie en mer s’est effectuée le 10 août 2011 pour des essais.

Futurs portes-aéronefs

La marine russe a planifié la construction d’un second porte-avions vers 2020. Il rejoindra l’Amiral Kouznetsov, l’objectif étant de disposer à moyen terme d’un groupe aéronaval dans chacune des flottes du Pacifique et du Nord. À plus long terme (20 ou 30 ans), la cible est de trois porte-avions par groupe aéronaval soit six au total.

Toutefois, plusieurs articles et commentaires ont mis en doute la capacité de la Russie de construire ce nouveau porte-avions.

Doute sur la capacité technique d’abord, l’amirauté russe étant apparemment insatisfaite du projet qui serait doté d’une technologie pas assez moderne. Plusieurs spécialistes estiment que la Russie ne dispose pas des technologies nécessaires, et de plus qu’aucun chantier naval russe ne serait capable de construire un porte-avions moderne.

Doute aussi sur la capacité financière, tant pour construire le porte-avions que pour le doter d’une escadrille complète (projet dont le coût est estimé à 30 milliards d’euros).


sources wikipedia

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.