Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

AK-74 (URSS)

, par

Caractéristiques


Calibre
 : 5,45 mm.
Longueur : 930 mm.
Longueur du canon : 400 mm.
Poids de l’arme à vide : 3,600 kg.
Cadence de tir : 650 coups/mn.
Capacité du chargeur :30 cartouches.
Vitesse initiale : 900 m/s.

Bizarrement, l’Union soviétique a beaucoup tardé à imiter l’Occident dans son adoption des cartouches de petit calibre. Peut-être le nombre considérable de AK-47 et de AKM déjà en circulation rendait-il peu urgent un tel changement ; en tout cas ce n’est pas avant le début des années soixante-dix qu’on se préoccupa de concevoir une nouvelle cartouche pour les pays du pacte de Varsovie. Les observateurs occidentaux apprirent qu’elle était de calibre 5,45 x 39 mm, et qu’il existait des exemplaires d’une arme nouvelle qui devait l’utiliser : le AK-74.

Le AK-74 n’est rien d’autre qu’un AKM modifié afin d’accepter la nouvelle cartouche. Il a gardé la même allure d’ensemble (poids, dimensions), en dépit de certains changements : le chargeur est en plastique, le cache-flammes est de grandes dimensions. Selon les versions, la crosse est en bois ou en métal (elle est alors repliable).

Il faut noter tout particulièrement la balle qu’il utilise. Afin de tirer le meilleur parti possible de son petit calibre, les concepteurs ont eu recours à un procédé extrêmement efficace, mais interdit par les conventions internationales. Le projectile, à noyau d’acier, est à pointe creuse, ce qui rejette le centre de gravité vers l’arrière : lorsqu’il atteint son objectif, la pointe se déforme, tandis que la masse de la balle conserve sa vitesse d’impulsion, ce qui déséquilibre la balle et entraîne des dégâts importants, qui ne se limitent pas à la zone d’impact. Cet effet redoutable s’observe avec certaines cartouches à haute vélocité, mais là plupart du temps (ainsi dans le cas de la 5,56 mm utilisée avec le M193) il s’agit d’une conséquence qui n’a rien d’intentionnel. Il n’en va pas de même avec la 5,45 mm soviétiques, dont le pouvoir destructeur est délibéré.
Les conventions internationales ont depuis longtemps proscrit les balles de type « dum-dum » et leur abondante descendance, mais il ne semble pas qu’actuellement de telles condamnations aient été prononcées à propos de la 5,45 mm.


source :encyclopedie des armes Atlas 1984

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.