Publicité

Publicité
Publicité

Fiches sur les mythes, personnages, les batailles, les équipements militaires. De l'antiquité à l'époque moderne, découvrez l'histoire, commentez et posez vos questions, participez à la vie du site !

101e division aéroportée (États-Unis)

, par


La 101e division aéroportée US - en anglais 101st Airborne Division (Air Assault) - est une division de l’armée des États-Unis d’Amérique entrainée principalement pour l’assaut héliporté.

Pour des raisons historiques, elle conserve le terme "parachutiste" mais la division ne conduit plus d’opérations parachutistes. Ce type d’opération est maintenant réservé à la 82e division aéroportée. Elle est d’ailleurs réorganisée depuis 2006 en quatre brigades de combat et c’est la seule division de l’armée des États-Unis d’Amérique à posséder deux brigades d’aviation.

La 101e, surnommée les "aigles hurlants" (Screaming Eagles, d’après l’image figurant sur l’insigne de la division), s’est distinguée au cours de la Seconde Guerre mondiale, lors du débarquement en Normandie en juin 1944, elle participa ensuite à l’opération Market Garden et à la bataille des Ardennes. Elle a participé 7 ans à la guerre du Vietnam, à la première guerre du Golfe en 1991 et à la guerre en Irak en 2003.

À l’origine de cette unité, la 101e division américaine, qui avait été créée pendant la Première Guerre mondiale. Il s’agissait alors d’une unité de mobilisation. Après guerre, elle devint une division de la Garde nationale des États-Unis. Le 16 août 1942, elle devient une unité aéroportée.

La Seconde Guerre mondiale

En 1942, cette division devient aéroportée et est constituée des 502e régiment d’infanterie parachutée (502nd Parachute Infantry Regiment ou 502nd PIR) et 327e et 401e régiment aéroporté (Glider Infantry Regiment) - équipés de planeurs. Elle est rattachée, encore de nos jours, au XVIIIe corps aéroporté américain.

En septembre 1943, elle s’installe en Grande-Bretagne et se voit renforcée des 501e et 506e régiment d’infanterie parachutée.

Bataille de Normandie

Des éclaireurs de la 82e et de la 101e divisions aéroportées, équipés de balise radio et de radio de communications, partent de la base aérienne RAF North Witham le soir du 5 juin 1944, chargés de trouver les meilleurs endroits sur lesquels sauter, pour les indiquer au reste de leur division le 6 juin 1944 qui doit être larguée en arrière d’une des plages de débarquement américaine, Utah-Beach. La division a pour mission de prendre le contrôle des routes menant de la côte à Poupeville ainsi que des ponts situés sur la Douve et le canal de Carentan pour permettre la sortie des plages d’Utah Beach des troupes et véhicules qui y seront débarqués le matin du 6 juin. Mais malgré les éclaireurs, lors du parachutage, la division est dispersée sur une zone de 40 km de long. Elle perd 1 500 hommes tués ou faits prisonniers. Beaucoup aussi se noient dans les marais et nombreuses zones inondées environnantes. Néanmoins, elle arrive à tenir plusieurs de leurs objectif et dès l’après-midi du 6, la jonction était assurée avec la 4e division d’infanterie américaine débarquée à Utah Beach. Cette division est la sœur jumelle de la 82e division aéroportée.

Opération Market Garden

Initiée par Montgomery, cette opération visait la prise des ponts au-dessus des principaux fleuves des Pays-Bas occupés par les Allemands, ce qui aurait permis aux Alliés de contourner la ligne Siegfried et d’accéder à l’un des principaux centres industriels de l’Allemagne, la Ruhr. C’est la plus importante opération aéroportée de tous les temps. Les forces Alliées sont constituées de la 101e division aéroportée américaine, la 82e division aéroportée américaine, la 1re division aéroportée britannique ainsi que par la brigade parachutiste polonaise.

L’objectif de la 101e

La mission du 506th PIR est de s’emparer du pont routier du canal Wilhelmine au sud de Son et ensuite entrer dans Eindhoven. Le 502nd PIR doit quant à lui s’emparer d’un pont sur enjambant la Dommel. aux environs de St Oedenrode. Le 501st PIR est parachuté sur Veghel et doit prendre les ponts routiers et ferroviaires du canal Zuid Willens et de la rivière Aa.[1] Ce déploiement doit permettre une avancée déterminante des Alliés dans la région.

Le saut sur la Hollande

Le 17 septembre 1944 à 14h, la division est larguée sur les Pays-Bas, par des C-47 et des planeurs. La 101e est parachutée sur trois drop zones au Nord d’Eindhoven, les villages de Son, Best et St Oedenrode. Ces parachutages se passent sans problèmes majeurs.

La prise de Eindhoven

Le 18, les paras entrent dans Eindhoven, ils détiennent cinq ponts. Ils sont rejoints par une colonne britannique. Dans la journée, 428 planeurs larguent 2579 hommes en renfort.

L’échec de l’opération

L’opération fût un échec. Malgré, la bonne marche des opérations coté américain, les forces anglaises n’atteignirent pas leurs objectifs.

Composition de la 101e en septembre 1944

* 327th Glider Infantry Regiment

* 401st Glider Infantry Regiment

* 501st Parachute Infantry Regiment

* 502nd Parachute Infantry Regiment

* 506th Parachute Infantry Regiment

* 509th Parachute Infantry Regiment

* 321st Glider Field Artillery Battalion

* 907th Glider Field Artillery Battalion

* 377th Parachute Field Artillery Battalion

* 81st Airborne Anticraft Battalion

* 101st Airborne Signal Company

* 326th Airborne Engineer Battalion

* 326th Airborne Medical Company

* Reconnaissance Platoon

Bataille des Ardennes

Le 19 décembre 1944, suite à l’offensive allemande dans les Ardennes belges, la division est déployée à Bastogne. En l’absence du général Taylor, le commandement est assuré par le général Anthony Mac Auliffe. Encerclée, la division soutiendra le siège tant bien que mal dans les conditions les plus terribles : manque de nourriture, de vêtements chauds, de munitions jusqu’à la percée de la 4e division blindée américaine, sous les ordres du général Patton, le 26 décembre à 16h45. Pendant le siège, invité par les Allemands à capituler, le général Mac Auliffe leur répondra le célèbre « nuts ! » (« des clous ! »).

1945 - fin de la guerre

En février, la division occupe une position défensive à Haguenau, en Alsace sur les rives de la Moder. En avril, elle est envoyée pour combattre les derniers fidèles d’Hitler à proximité de la ville de Berchtesgaden dans les Alpes bavaroises. Elle y capture différents membres et militaires du parti Nazi. Le 30 novembre, elle est démobilisée à Auxerre et versée dans la réserve.

La division a reçu deux citations présidentielle pour sa bravoure. Elle a subi des pertes assez lourdes pendant le conflit : 1 766 tués et 6 388 blessés au combat, 324 morts de leur blessures ;

Après guerre

La 101e division aéroportée a été réactivée comme unité de formation au camp Breckinridge, dans le Kentucky, en 1948 et encore en 1950. Elle a été réactivée de nouveau en 1954 au Fort Jackson, en Caroline du sud, et en mars 1956, la 101e a été transférée, avec moins de personnel et d’équipement, au fort Campbell, dans le Kentucky, pour être réorganisée comme division de combat.

De septembre à novembre 1957, des éléments de la division ont été déployés à Little Rock, Arkansas, par le président Eisenhower pour y faire respecter la loi la cour fédérale et assurer la sécurité des élèves Afro-américains, entrant à la Central High School de Little Rock malgré l’opposition violente des ségrégationnistes.

Guerre du Viêt Nam

Au milieu des années 1960, la 1re brigade fut déployée dans la république du Viêt Nam, rejointe par le reste de la division en 1967. En 7 années de combats, elle participa à 15 campagnes, la plus sanglante restant la bataille dans la vallée de Ha Sho. Cette bataille s’inscrit dans une stratégie globale de l’US Army de conquérir les collines.

Courant mai 1969, les parachutistes de la 101e ne seront pas parachutés mais héliportés sur les versants de ce qui va devenir "Hamburger Hill" ("la colline de la viande hachée") tant les combats seront sanglants. Après 15 jours de combats, le sénateur Robert Kennedy va déclarer que leur combat est inutile. Après encore de longues journées d’assaut, la colline est prise puis abandonnée pour raison stratégique. Même si cette bataille ne fut pas la plus longue, ni la plus coûteuse en hommes, elle marquera beaucoup l’opinion publique américaine (les journalistes sur place filmeront chaque jour en direct les blessés sanguinolents rentrant de leurs assauts).

Guerre du Koweït (1990-1991)

Durant l’opération Tempête du désert, la division connut son heure de gloire en n’ayant aucune perte dans ses rangs et en neutralisant les forces Irakiennes qui lui faisaient face.

Guerre en Irak

Devenue une division aéromobile (et s’appelant donc maintenant 101st Air Assault Division), la 101e a fait partie des troupes engagées dès le début de l’offensive. Elle s’est particulièrement illustrée dans l’attrition des troupes de la garde républicaine irakienne, par des attaques héliportées. Celles-ci ont mis en évidence la fragilité et le peu de fiabilité des hélicoptères Apache, dont 25 % des appareils furent endommagés et plusieurs abattus, en cas d’assaut sans soutien des autres armes.

Ses unités d’infanterie ont pris, entre autres, la ville de Mossoul avec des pertes réduites.

L’offensive finie, la 101e a eu, sous le commandement du général David Petraeus, la responsabilité du Nord de l’Irak, et en particulier de la ville de Mossoul, poudrière intercommunautaire (arabes sunnites, kurdes, turkmènes, chrétiens). Elle a été relevée par le Ier corps d’armée américain au cours de l’hiver 2004 et est retournée à Camp Pennsilvania aux États-Unis.

Ordre de bataille actuel

Le 15 mars 2005, la 101st U.S. Airborne Division « Screaming Eagles » a été réorganisée ainsi :

* 101st HQ Company

* 1st Brigade - 327th Para Infantry Regiment

* 2nd Brigade - 502nd Para Infantry Regiment

* 3rd Brigade - 187th Para Infantry Regiment

* 4th Brigade

* Divisional Artillery
 :
o 321st Glider Artillery Battalion

o 907th Glider Field Artillery Battalion

o 377th Parachute Field Artillery Battalion

o 81st Airborne Artillery Antitank Battalion

* 326th Airborne Engineer Battalion, Pappas

* 326th Airborne Medical Company, Barfield

* 401st Glider Infantry Battalion, 1st Battalion

* 426th Airborne Quartermaster Company

* Signal Company, Recon Platoon, Military Police Platoon

Ses moyens héliportés se composent de :

* 70 AH-64 Apache

* 23 OH-58 Kiowa

* 120 UH-60 Black Hawk

* 48 CH-47 Chinook

Commandants

1. Major Général William C. Lee (Août 1942 - Février 1944)

2. Major Général Maxwell Davenport Taylor (mars 1944 - Août 1945) +*

3. Général de Brigade William N. Gillmore (Août 1945 - Septembre 1945)

4. Général de Brigade Gerald St. C. Mickle (Septembre 1945 - Octobre 1945)

5. Général de Brigade Stuart Cutler (Octobre 1945 - Novembre 1945)

6. Major Général William R. Schmidt (Juillet 1948 - Mai 1949)

7. Major Général Cornelius E. Ryan (Août 1950 - Mai 1951)

8. Major Général Roy E. Porter (Mai 1951 - Mai 1953)

9. Major-Général Paul DeWitt Adams (Mai 1953 - Décembre 1953)

10. Major Général Riley F. Ennis (Mai 1954 - Octobre 1955)

11. Major Général F. S. Bowen (Octobre 1955 - mars 1956)

12. Major Général Thomas L. Sherburne mlajši (Mai 1956 - mars 1956)

13. Major Général William C. Westmoreland (Avril 1958 - Juillet 1960) +

14. Major Général Ben Harrell (Juillet 1960 - Juillet 1961)

15. Major Général C.W.G. Rich (Juillet 1961 - Février 1963)

16. Major Général Harry H. Critz (Février 1963 - mars 1964)

17. Major Général Beverly E. Powell (mars 1964 - mars 1966)

18. Major Général Ben Sternberg (mars 1966 - Juillet 1967)

19. Major Général Olinto M. Barsanti (Juillet 1967 - Juillet 1968) *

20. Major Général Melvin Zais (Juillet 1968 - Mai 1969) *

21. Major Général John M. Wright (Mai 1969 - Mai 1970) *

22. Major Général John J. Hennessey (Mai 1970 - Février 1971) *

23. Major Général Thomas M. Tarpley (Février 1971 - Avril 1972) *

24. Major Général John H. Cushman (Avril 1972 - Août 1973)
25. Major Général Sidney B. Berry (Août 1973 - Juillet 1974)

26. Major-Général John W. McEnery (Août 1974 - Février 1976)

27. Major Général John A. Wickham mlajši (mars 1976 - mars 1978) +

28. Major Général John N. Brandenburg (mars 1978 - Juillet 1980)

29. Major Général Jack V. Mackmull (Juillet 1980 - Août 1981)

30. Major Général Charles W. Bagnal (Août 1981 - Août 1983)

31. Major Général James E. Thompson (Août 1983 - Juillet 1985)

32. Major Général Burton D. Patrick (Juillet 1985 - Mai 1987)

33. Major Général Teddy G. Allen (Mai 1987 - Août 1989)

34. Major Général J.H. Binford Peay III. (Août 1989 - Juillet 1991) *

34. Major Général John Miller (Juillet 1991 - Juillet 1993)

35. Major Général John M. Keane (Juillet 1993 - Février 1996)

36. Major Général William F. Kernan (Février 1996 - Février 1998)

37. Major Général Robert T. Clark (Février 1998 - Juin 2000)

38. Major Général Richard A. Cody (Juillet 2000 - Juillet 2002)

39. Major Général David H. Petraeus (Juillet 2002 - Mai 2004)

40. Major Général Thomas R. Turner (Mai 2004 - ...)

Marquages des casques [modifier]

Les casques de la 101e ont des marquages distinctifs représentés par des enseignes de cartes à jouer (carreau, pique, coeur, trèfle). Ceci permet encore aujourd’hui de reconnaitre le régiment auquel le soldat appartient.

*
o 327th : trèfle (♣)

o 501st : carreau (♦)

o 502nd : coeur (♥)

o 506th : pique (♠)


sources wikipedia

Participez à la discussion, apportez des corrections ou compléments d'informations

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Recherche dans le site

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.